Association Filu d'Amparera
Association Filu d'Amparera

En Novembre

DAVIA BOURGEOIS

La mélancolie chez les écrivains.

La mélancolie est une notion ancienne. Si la bile était noire, Hippocrate posait illico son diagnostic de « mélancolique ». Source de génie voire de folie provoquant tristesse, la mélancolie a accompagné pléthore d’intellectuels à travers les époques. L’Antiquité sera le point de départ de cette conférence, qui nous mènera jusqu’au xxème siècle. Hamlet, personnage obsessionnel de William Shakespeare, Anatomie de la mélancolie de Robert Burton, parue en 1621, en passant par le Britannique Samuel Johnson dont son ami, l’avocat écossais James Boswell racontera sa vie dans un ouvrage, jusqu’à Guy de Maupassant ou Marcel Proust qui souffrait sans doute d’anxiété généralisée, de nombreux exemples viendront nourrir cette conférence sur la mélancolie et la littérature.

En Mai

RINATU COTI

Vie et œuvre de Monseigneur della Foata

En 2017 on fêtera le bicentenaire de la naissance de Paulu Matteu della Foata. Il naquit le 4 août 1817 à Azilonu. Il y vécut son enfance. À huit ans, il va habiter chez un oncle prêtre à Pitretu. Cet oncle instruit Paulu Matteu qui apprend beaucoup. Il sera ensuite élève du collège Fesch d’Ajaccio. Il entrera au séminaire et deviendra un prêtre modèle. Avant d’être nommé évêque en 1877, il écrivit en corse une belle œuvre : Poesie giocose, que publia en 1973 son petit-neveu prêtre Antoine Desanti. Il naquit prêtre et poète. Prêtre, car sa foi chrétienne était forte. Poète, car son inspiration paysanne était naturelle. Tout l’intéressait : les gens, le bétail, les fourmis… Azilonu fut son nid. Il aimait son peuple. Il défendit les bergers dans l’affaire de la vaine pâture et du libre parcours.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Filu d'Amparera